Article du Parisien sur la patinoire

Texte intégral de Nolwenn Cosson du 24/11/2022

Patinoire éphémère à Etréchy : une marche pour dénoncer une « ineptie environnementale »

L’équipement sera installé pour un mois à partir du 3 décembre. L’association Etréchy, Ensemble et Solidaires demande l’annulation de cet événement qu’elle juge être une aberration écologique et économique. Le maire assure, lui, avoir tout mis en place pour réduire les coûts.


« Ils vont dépenser 87 000 euros pour fabriquer de la glace et soi-disant nous rendre heureux », ne décolèrent pas les membres de l’association Etréchy, Ensemble et Solidaires. Alors que l’État appelle à la sobriété énergétique, ses adhérents ne comprennent pas pourquoi la municipalité d’Etréchy (Essonne) maintient patinoire éphémère.
À partir du 3 décembre, l’équipement sera installé pour un mois, sur le champ de Foire. Pour 5 euros, les 7
000 habitants de la commune pourront louer des patins avant de s’élancer sur la glace. Une « ineptie
environnementale » pour l’association qui, lasse de ne pas se faire entendre par la municipalité, organise une marche blanche ce samedi à partir de 15 heures au départ de la gare.
45 000 euros facturés pour rompre le contrat
« Cette patinoire a, pour la première fois, été installée en 2019, sous l’ancienne majorité. En 2020, en pleine
crise sanitaire, elle n’a pas été renouvelée. Lorsque la nouvelle majorité a été élue, elle a signé un contrat avec un prestataire sur trois ans. Ce que nous avons aussitôt dénoncé, retrace Géry Skrzypczyk, élu d’opposition (sans étiquette). Notre position a encore plus de sens cette année. Le maire aurait dû stopper cette gabegie. »

Mettre fin à ce contrat serait facturé 45 000 euros. En comparaison, l’organisation de cette patinoire éphémère coûte à la commune 87 000 euros, tous frais confondus, par an. En 2021, elle a attiré 8 000 personnes engendrant 27 000 euros de recette. Soit 60 000 euros de frais réels. « Certes, on aurait perdu de l’argent, mais, au final, on aurait économisé 15 000 euros », calcule l’élu d’opposition.


Un événement organisé pour la dernière fois
Un raisonnement contredit par Julien Garcia, le maire (sans étiquette), qui assure que tout a été mis en place cette année pour réduire au maximum les coûts. Le personnel sera remplacé par les élus pour tenir l’accueil, permettant d’économiser 14 000 euros. Un groupe froid de dernière génération permettant d’adapter la température de la glace en fonction de la fréquentation va être installé, tout comme un nouveau tapis sous l’équipement. Enfin, le chauffage ne sera proposé qu’à l’accueil.
« Tout cela va nous permettre de réduire nos frais de 30 %, assure un proche du maire. En déduisant les
recettes, cela devrait nous coûter 46 000 euros. Cela revient à 4 euros pas habitant, ce n’est pas une dépense catastrophique. »
Julien Garcia annonce que cette patinoire ne sera pas renouvelée en 2023. « Si j’avais eu le choix, elle n’aurait pas vu le jour cette année non plus, concède-t-il. En 2020, personne ne pouvait prédire la crise que nous vivons actuellement. Aujourd’hui, nous avons un contrat à respecter. C’est dommage que certaines personnes utilisent l’actualité pour mettre de l’huile sur le feu. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.