Je suis furieux…

Je suis furieux

Alors que dans nos murs, à Etréchy, un SDF devrait avoir de l’aide, notre CCAS se contente de le diriger vers Etampes. Un groupe d’Etréchy lui a recherché un logement pour passer une nuit. Des démarches administratives pour lui donner des chances de s’insérer dans notre société ont été faites, un téléphone lui a été proposé avec un abonnement d’un mois. Mais pourquoi ne sommes-nous pas aidés par notre CCAS ? Il semble ne pas être le bon réfugié* du moment ? 

Je suis furieux

Avoir un SDF dans Etréchy, c’est une salissure dans le paysage, cela fait tache ? Nous avons un seul SDF, et il ne se passe rien, sauf  grâce aux membres du groupe Etréchy entraide solidaires que je remercie sincèrement. 

Je suis furieux

Qu’un tel sujet ne soit pas fédérateur pour notre ville. Est-ce si compliqué de mettre en place une vraie organisation, plutôt que de réclamer des documents papier, inutiles car peu suivis d’effets. Nous ne demandons pas à tirer une quelconque couverture à nous, nous voulons juste sensibiliser nos élus, notamment chargés du « social », pour leur faire prendre le relais (et conscience) et… pérenniser tout cela. Au passage en améliorant les fameux documents papier !

Je suis furieux

D’être ignoré parce que je suis un élu minoritaire. Tout n’est pas, et ne doit pas, tourner à la politique : visiblement, le parcours de carrière de certains politiciens ne croise pas du tout le chemin des SDF.


* merci à Olguta (et à son mari) une membre de ce groupe d’entraide d’avoir pris dès le début du triste conflit en Ukraine, une belle initiative personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.