Confidences d’une octogénaire confinée

Une Strépiniacoise de 88 ans s’exprime. Lettre très émouvante, mais digne et positive pour “le monde d’après”.

2 thoughts on “Confidences d’une octogénaire confinée

  1. Ce témoignage est si touchant et émouvant mais relève d’une triste réalité. A la lecture de ces mots, je ne peux m’empêcher de penser à tous nos anciens qui ont vécu et ressenti la même chose. Ma grand-mère âgée de 87 ans habitante d’Etrechy, à eu la chance que nous puissions nous, sa famille, avec toutes les précautions nécessaires, prendre le relais.
    Malheureusement nombreux de nos anciens n’ont pas eu cette chance et c’est fort regrettable que notre ville n’ai pas pu être là pour eux, comme ma famille pour ma grand-mère.
    Pardon chère Madame, pour ces négligences. J’espère de tout cœur, que vous n’aurez plus jamais a vivre ça.

  2. Nous avons réellement , avec ce témoignage, un gros problème de société : que vivent nos Anciens, que vont vivre les futurs Anciens qui ne s’en préoccupent plus ou guère…. Nous avons perdu le sens de la vieillesse, des 2 côtés, on ne s’y projette pas et on ne la gère pas une fois qu’elle est là dans notre organisation individualiste. Si la famille est fragile, les Anciens sont très seuls. Bref, il y a des pistes à retrouver ou à chercher, tous ensemble, jeunes et vieux.
    J’ai aimé le terme “octos” de cette dame, très moderne! On parle des enfants, des ados et jeunes adultes, des trentenaires, des Quadras, Quinquas, on arrive aux Sexas, et puis plus rien! Donc bravo Madame, les octos ont tout à fait leur place parmi tous ces petits-là!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *