Le Strépinia’com N°18

Depuis plusieurs années maintenant, le pouvoir des maires a été mis à mal à cause de la baisse des dotations de l’Etat, de la suppression totale à venir de la taxe d’habitation pour les résidences principales qui serait compensée par la « descente » de la part départementale de la taxe foncière aux communes, du transfert d’importantes compétences vers la communauté de communes. Mais le Maire n’en reste pas moins officier d’état-civil de la commune et conserve ses pouvoirs de police administrative et des pouvoirs de police judiciaire. Récemment, les lois ont consacré la vocation du maire pour être le pivot de l’action territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance.

La sécurité apparaît aujourd’hui comme l’une des principales préoccupations non seulement de chaque citoyen mais aussi des maires : ce sera un enjeu électoral important des prochaines échéances électorales. Car cette notion de sécurité est très large et couvre beaucoup d’aspects comme la circulation des biens et des personnes, la protection de l’environnement, la gestion des lieux et supports de publicité, la lutte contre le bruit, l’organisation de manifestations sur le domaine public, et bien sûr, la police municipale. On notera à ce sujet, pour Etréchy, que celle-ci est intercommunale. 

Il est question dans cette gazette de plusieurs de ces aspects auxquels le groupe Étréchy Ensemble et Solidaires est, depuis sa création, toujours attaché. En effet, nous disposons d’un patrimoine qu’il ne faut pas négliger, mais au contraire qu’il faut sauvegarder et mettre en valeur pour que chacun d’entre nous puisse en profiter dans toutes nos activités. 

Bonne lecture à tous, bonne rentrée, et à très bientôt car notre engagement pour les futures municipales est lancé au moment où vous nous lisez.
FANNY MEZAGUER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.