La méthode bilan carbone

Un grand merci à tous ceux qui, sur internet, contribuent à nous donner un “Vernis pédagogique”.

Sommaire

– La transition énergétique
– Les gaz à effet de serre (GES)
– Les émissions de CO2
– La méthode bilan carbone

Principales sources : https://fresqueduclimat.org/, http://avenirclimatique.org/, https://www.ademe.fr/, http://www.carbone4.com/ , https://www.ecologie.gouv.fr/loi-transition-energetique-croissance-verte et https://theshiftproject.org/

La transition énergétique

1- Explication

Si l’on se réfère au site du gouvernement dont le lien est ci-dessus, et en prenant l’image qui symbolise bien ce long parcours

Nous sommes devant une loi qui prend sa source en avril 2014 et est promulguée en aout 2015.

2- Les objectifs

Les objectifs court et long terme

Nécessité d’entrer dans un mouvement de transition. Cette loi sur la transition énergétique, communique des cibles pour 2030 et 2050 :

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030 et diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050 (facteur 4). La trajectoire est précisée dans les budgets carbone ;
  • Réduire la consommation énergétique finale de 50 % en 2050 par rapport à la référence 2012 en visant un objectif intermédiaire de 20 % en 2030 ;
  • Réduire la consommation énergétique primaire d’énergies fossiles de 30 % en 2030 par rapport à la référence 2012 ;
  • Porter la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation finale brute d’énergie en 2020 et à 32 % de la consommation finale brute d’énergie en 2030 ;
  • Porter la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % à l’horizon 2025 ;
  • Atteindre un niveau de performance énergétique conforme aux normes « bâtiment basse consommation » pour l’ensemble du parc de logements à 2050 ;
  • Lutter contre la précarité énergétique ;
  • Affirmer un droit à l’accès de tous à l’énergie sans coût excessif au regard des ressources des ménages ;
  • Réduire de 50 % la quantité de déchets mis en décharge à l’horizon 2025 et découpler progressivement la croissance économique et la consommation matières premières.

Les gaz à effet de serre (GES)

Il est important de distinguer les gaz à effet de serre présents normalement dans l’atmosphère telle que la vapeur d’eau et les gaz à effet de serre dont l’origine est produite par l’Homme (antropique) :

  • Le méthane (CH4) Il ne séjourne dans l’atmosphère qu’une douzaine d’années, il est produit par l’agriculture du riz, les décharges d’ordure, les exploitations minières et pétrolières, l’usage d’engrais azotés, l’épandage déjections animales, les élevages de ruminants par la fermentation principalement dans le gros intestin de ces ruminants. À l’échelle du siècle, le méthane est tout de même 25 fois plus puissant que le gaz carbonique en potentiel de réchauffement global. À quantité égale, le méthane est donc plus puissant en effet de serre que le CO2. Il n’y a pas autant d’émissions de méthane que d’émissions de dioxyde de carbone (voir ci dessous)
  • Les halocarbures (PFC et HFC) utilisés en réfrigération et climatisation; pour la fabrication de mousses plastiques, pour protection contre les incendies, la fabrication de solvants, la fabrication d’aérosols. Ils regroupent des substances appauvrissant la couche d’ozone. Ils séjournent approximativement dans l’atmosphère jusqu’à 50.000 ans,
  • Les protoxydes d’azote (N2O) Ils séjournent approximativement 120 ans dans l’atmosphère. Ils sont utilisés dans l’agriculture industrielle. C’est aussi ce fameux gaz hilarant. Ses propriétés l’ont rendu très populaire lors des soirées étudiantes,
  • l’hexafluorure de soufre (SF6) utilisé dans tous types d’industries et en médecine. C’est un excellent isolant électrique,
  • Le dioxyde de carbone (CO2) Il séjourne approximativement dans l’atmosphère une centaine d’années. Bien que naturellement présent dans l’atmosphère il est en constante augmentation depuis le début de l’ère industrielle. Sa forte progression au cours du siècle dernier jusqu’à aujourd’hui en fait un des principaux gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique actuel. En cause, la combustion des énergies fossiles, la déforestation, l’agriculture intensive et l’élevage.

L’effet de serre est utile, car sans lui, la planète serait plus froide de 30° environ. Mais la problématique est cette augmentation des gaz (GES) qui retiennent les rayons infrarouges qui reviennent sur la terre. C’est donc une réaction naturelle que nous amplifions malheureusement.
La planète ne peut équilibrer dans le cycle du carbone, ces GES.

Si on se réfère au graphique ci contre (source Ed Hawkins) on peut constater cette augmentation de plus de 1°C depuis 1850

Gaz à effet de serre : Où en sommes nous en France et dans le monde ?

En FranceDans le monde
75% CO2
12% CH4
9% N2O (engrais)
4% gaz fluorés
57% CO2 (combustion energies fossiles)
17% CO2 (déboisement et décompostion)
3% CO2 (usines)
14% CH4
9% N2O (engrais)

Les émissions de CO2

1- Mais qu’est ce qu’une empreinte carbone ?

Notre façon de vivre, chacun de manière toute différente, nous fait consommer.
Nos actions, laissent une empreinte mesurable et est directement l’image des émissions de gaz à effet de serre (GES) qu’on le veuille ou non.
Les énergies fossiles que représentent le charbon, le gaz et le pétrole émettent du CO2 en brulant.
Chacun d’entre nous laissera donc son empreinte et fera les efforts qu’il souhaite faire pour réduire cette empreinte qui est directement liée à ce fameux “réchauffement climatique”
Comment mesurer cela ?
L’unité pourrait être le gramme de CO2, le gramme de CO, etc.. Sachant que le gramme de CO équivaut à 3,7 grammes de CO2, il a été convenu de retenir l’équivalent CO2.
Nous mesurerons donc notre empreinte en CO2e (notez le “e” de équivalent).
Un ordre de grandeur (source ecolab.ademe) 100 km de voiture représente 13,3 kgCO2e.

La réalité est que nous utiliserons peu le gramme de CO2e ou le kilo CO2e mais la Tonne CO2e pour le reste de cet article.

2- Situation de la France

En 2014 (pour se situer par rapport au parcours de la loi de transition énergétique), le volume d’émissions de tous les GES était

  • en France de 458 Mt CO2e, soit 6,9 tonnes de CO2e par habitant, soit un niveau très inférieur à la moyenne européenne qui s’établit à 8,4 tonnes de CO2e par habitant. Certaines parutions font état de 11 tonnes pour la France
  •  en Allemagne de 11,1 tonnes de CO2e,
  • au Royaume-Uni de 8,2 tonnes de CO2e,
  • en Espagne de 7,2 tonnes de CO2e.

Ces différences s’expliquent en partie par la part élevée de consommation d’électricité d’origine nucléaire en France.

(source : https://www.gouvernement.fr/indicateur-empreinte-carbone)

2- Que représente 1 tonne CO2 équivalent (1 tCO2e)

(source : ADEME)

3- Cible

Afin d’optimiser ce phénomène du réchauffement climatique c’est à dire avoir une augmentation maîtrisée et inférieure à +2°C. il faut réduire nos émissions, en passant de 6,9T/CO2 à 2T/CO2.


La méthode bilan carbone

1- But

C’est une méthode (développée par l’ADEME) de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre pour obtenir les émissions directes (par nos propres chaudières par exemple) ou induites par une activité comme :

  • l’électricité ou la vapeur que vous achetez,
  • les moyens de transport que les salariés d’entreprises ou que les marchandises utilisent,
  • la construction des bâtiments que nous occupons,
  • la fabrication des matières premières employées par notre activité,
  • la fin de vie des déchets engendrés,
  • la consommation d’énergie des produits vendus.


2- Qui est concerné

  • les entreprises de plus de 500 salariés en métropole (250 salariés en outre-mer),
  • les établissements publics de plus de 250 personnes,
  • les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants,
  • l’Etat Français.

Nota : un particulier peut réaliser sa propre analyse et ainsi se situer par rapport à cette population moyenne française et ces 6,9 TCO2e

3- Les outils pour ce bilan carbone

L’ademe propose un simulateur assez simple et pédagogique, utilisez le et donnez nous votre avis. Profitez aussi de toutes les informations qui sont données en cours de route. Bonne saisie….Cliquez sur l’image ci dessous