Une nouvelle pollution

Ce nouveau type de pollution commence à arriver. Le covid-19 (non encore éradiqué) laisse place à de nouveaux déchets : masques usagés, gants jetables. Quand un masque, jeté peut prendre jusqu’à 100 ans voire 400 ans (info LCI) avant d’être totalement dégradé, personne ne peut rester insensible à cela.

Entendons nous bien, Etréchy Ensemble et Solidaires est sensible à tout type de pollution et c’est dans cet esprit que l’ article est rédigé. Nous essayons d’apporter une réflexion sur ce sujet que nous voyons grandissant dans certaines villes proches.

Comment faire pour éliminer ce type de déchet (potentiellement contaminé)

  • 1er réflexe : gérer ses déchets 
    • utiliser un sac poubelle (qui peut déjà contenir des déchets, évitons le 1 sac pour 1 masque). 
    • S’assurer que la fermeture de ce sac est efficace 
    • Fermer le sac dès que celui ci est plein et attendre 24 h.
    • Apres ce délai le sac sera dirigé au même endroit que les ordures ménagères.
    • Pensez à utiliser un peu de ce gel hydro alcoolique à la fin de ces opérations.
  • 2ème réflexe : être vigilant 
    • Ne jamais diriger ces sacs vers les poubelles jaunes ou vers les déchets recyclables (pour l’instant, en attendant les consignes) .
    • Ne jamais jeter dans les toilettes (ceci irait vers les réseaux publics d’assainissement)
  • 3 ème réflexe : avoir en tête que ces déchets potentiellement contaminés peuvent contribuer à la propagation du virus tout en affectant durablement notre environnement.
(photo non prise sur Etréchy)

Un durcissement des amendes :

Des amendes de 68 euros pouvant être majorées de 180 euros (décret du 27 mars 2015) sont encourues pour ceux qui jettent ces objets (idem pour lingettes, gants usagés) sur la voie publique. Un député de la 7e circonscription des Alpes-Maritimes Eric Pauget incite à aller vers une amende de 300 euros.

(photo non prise sur Etréchy)

Un recyclage jugé nécessaire :

Face à cela il faut accélérer les pistes du recyclage. Le secrétariat d’Etat à la Transition écologique, est sollicité pour organiser une filière de récupération et de recyclage afin  d’assurer les réemplois de masques (lutter contre les pertes de matières). Le CNRS étudie des pistes de décontamination. 

Les actions sur Etréchy :

Pour notre ville, Etréchy Ensemble et Solidaires rappelle d’être très vigilants sur le sujet car une pollution consécutive à une crise sanitaire peut être comprise comme un non sens. Chacun à son niveau peut contribuer à cette vigilance nécessaire. Nous sommes toujours prêts à vous aider par la confection et le support à la confection de masques de vigilance en tissus. 

Toutes les couturières de notre ville qui souhaitent se joindre aux couturières de notre association, sont invitées à nous rejoindre en laissant un commentaire juste en dessous de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *